Autoconstruction

À la CAPÉ, on ne se prive pas pour amener de nouvelles idées et pour construire en gang! On part d’un besoin concret sur la ferme, on réunit une équipe de patenteux et on programme les ateliers d’autoconstruction. C’est pas plus compliqué! Pour rejoindre cette joyeuse tribu, il faut juste être membre de la CAPÉ!

Participer à un atelier collectif de fabrication d’outils avec la CAPÉ permet certainement d’économiser beaucoup d’argent en pièces et métaux car achetés en gros mais surtout, de profiter d’un super espace de travail et de l’expertise de tout un groupe, en plus de fabriquer des outils qui n’existent pas sur le marché et permettent d’avoir de meilleures pratiques culturales.

Contacter l’équipe d’autoconstruction par courriel à autoconstruction@listes.capecoop.org

Pour rester à l’affut de tout ce qui se passe dans le comité d’auto construction ainsi que des nouveaux ateliers à venir, suivez leur page Facebook.

Inscription en cours 2020

Suite au succès de l’atelier qui a eu lieu en 2019, un 2e chantier aura lieu cet hiver, pour ceux qui avait manqué l’occasion!

L’atelier consiste à modifier une machine à laver domestique pour qu’elle puisse essorer du mesclun de façon sanitaire, sécuritaire et efficace pour une fraction du prix d’une essoreuse à mesclun commerciale de capacité équivalente.

  • Date : 29 février 2020 (laveuse neuve) – 1er mars 2020 (laveuse usagé)
  • Durée du chantier : 1 jour pour laveuse neuve, 1 jour pour laveuse usagé
  • Lieu : Institut National d’Agriculture Biologique (INAB), 100 rue Bernier, Victoriaville, QC G6P 2P3
  • Plus de détails ICI
  • Formulaire d’inscription ICI
  • Vidéo ICI

L’Otomate, développé par le comité autoconstruction de la CAPÉ, est un contrôleur polyvalent qui permet d’automatiser 5 équipements de serre de type côtés/toit ouvrant, ventilation, fournaise ou valve d’irrigation. Une sortie alarme est également inclue, qui alerte en cas de panne de courant, problème de filage, trop chaud, trop froid, défaut de sonde ou surcharge des moteurs. Chaque équipement peut être pré-programmé en fonction de la température, de l’humidité, de l’heure de la journée et overridé en tout temps via l’interface d’utilisateur.

De plus, de nombreux capteurs ont été ajouté :

  • anémomètre pour fermer les rollups en cas de tempête
  • pluviomètre pour fermer les rollups en cas de pluie et connaître la pluviométrie quotidienne
  • sonde température/humidité intérieure et extérieure pour optimiser la déshumidification
  • sonde de lumière pour ajuster automatiquement les consignes de température et d’irrigation
  • tensiomètres pour ajuster l’irrigation à la demande des plants
  • sondes de courant pour calibrer automatiquement les rollups et détecter une éventuelle surcharge des moteurs
  • carte SD qui enregistre les données climatiques et l’activation des équipements

Pour une visite guidée plus exhaustive, on vous a fait une vidéo.

Le kit Otomate de base coûtera 1100$, l’option station météo 500$. On fera aussi probablement un achat groupé de tensiomètres au prix de 300$ chaque.

En raison du nouveau design simplifié qui réduit le filage de 90%, il sera possible cette année de le commander sous forme de kit à assembler soi-même en 30 minutes! Une journée d’assemblage/formation aura quand même lieu début avril.

*Fait à noter : en raison des nouvelles fonctionnalités de gestion de l’irrigation, l’Otomate se qualifie pour le programme sur la gestion optimale de l’eau de Prime-vert!

Pour manifester votre intérêt, avoir une soumission ou juste pour avoir des informations, je vous invite à aller remplir ce sondage ou rejoindre directement : loup.hebert.chartrand@gmail.com

Les inscriptions sont ouvertes pour l’atelier d’enrouleuses pour bâches, toiles, filet, etc. Cette innovation Québécoise est sans équivalent : un outil polyvalent, puissant, silencieux, autonome et efficace, fabriqué de tes propres mains!

Informations générales

  • Inscription : Remplir le formulaire
  • Date limite pour les inscriptions : 28 février
  • Date de l’atelier : 28, 29 et 30 mars 2020
  • Lieu : Atelier de fabrication de structures métalliques de l’EPSH, 301-B rue Bonin, Acton Vale QC, J0H 1A0N’hésitez pas à nous contacter pour toutes autres questions!

Description de la machine (image ci-dessous)
L’appareil est entièrement autonome avec motorisation électrique, variateur de vitesse, batteries au plomb et chargeur. La longueur du coeur de rouleau est variable car les montants de l’élément enrouleur coulissent sur le bâti. Le coeur du rouleau est un 2×4 en bois coupé à la longueur voulu. Un attelage 3-pts en triangle d’attelage rapide ainsi qu’une attache pour boule de remorque sont inclus. Des manches du style « brouette » ne figurent pas encore dans les dessins mais seront fourni pour les petits déplacements sur le chantier.
Prix

  • Option 1 : 2750 $ pour la machine entière avec motorisation, batteries et chargeur
  • Option 2 : 2050 $ pour la machine entière sans les batteries au plomb ou chargeur
  • Option 3 : 1500 $ pour la machine sans motorisation, batteries ou chargeur

Un DÉPÔT de 1000$ sera demandé pour confirmer votre inscription.

Contact

  • Coordination atelier: Reid Allaway, reid@fermetournesol.qc.ca
  • Liste de discussion officielle du projet: autoconstr-projet2@cape.coop
  • Inscriptions et facturation: Amélie Bourbonnais, ame.bourbonnais@gmail.com

Ass.Enrouleuse_bache

Ateliers à venir 2020

 

Projets passés

Voici une présentation générale Power Point des projets d’autoconstruction

Le plus ambitieux chantier en auto-construction de toute l’histoire (de la CAPÉ) a vu le jour dans le gigantesque atelier de l’EPSH à Acton Vale, avec Alain Robitaille et Daniel Rodier de l’EPSH. Quinze déchaumeuses ont été construites par quinze fermiers, étudiants et apprentis… en cinq jours. 

RA_autoconstruction

 

Un atelier d’autoconstruction a eu lieu à la ferme Cadet Roussel et portait sur la fabrication de tapis chauffants pour table de semis. Fini la panoplie de petits tapis avec une pieuvre de rallonges et powerbars! Fini les bacs de sables lourds et le chauffage inégal des fils chauffants!

Pour faire suite aux ateliers d’auto-construction de boîtiers relais et de contrôleurs de serre, qui avaient connu un grand succès en 2015, un atelier d’initiation à la programmation d’un microcontrôleur Arduino a également eu lieu au Cégep de Victoriaville. 25 personnes, dont plusieurs membres de la CAPÉ, ont pu se familiariser avec des notions d’électroniques et de programmation, en plus de fabriquer un automate pour le contrôle du climat, utilisant la température et l’humidité comme paramètres. Un premier pas vers l’élaboration d’outils électroniques bon marché et libres de droits.